Dans la presse

« Ce roman est  une météorite tombée dans les plates-bandes du monde littéraire. »

                                  Mona Ozouf, Présidente du jury du Prix Femina



Il n’a pas de nom. Il ne parle pas. Le garçon est un être quasi sauvage, né dans une contrée aride du sud de la France. Du monde, il ne connaît que sa mère et les alentours de leur cabane. Nous sommes en 1908 quand il se met en chemin – d’instinct.
Alors commence la rencontre avec les hommes : les habitants d’un hameau perdu, Brabek l’ogre des Carpates, philosophe et lutteur de foire, l’amour combien charnel avec Emma, mélomane lumineuse, à la fois sœur, amante, mère. « C’est un temps où le garçon commence à entrevoir de quoi pourrait bien être, hélas, constituée l’existence : nombre de ravages et quelques ravissements. » Puis la guerre, l’effroyable carnage, paroxysme de la folie des hommes et de ce que l’on nomme la civilisation.
Itinéraire d’une âme neuve qui s’éveille à la conscience au gré du hasard et de quelques nécessités, ponctué des petits et grands soubresauts de l’Histoire, le Garçon est à sa façon singulière, radicale, drôle, grave, l’immense roman de l’épreuve du monde.

« De ce roman on sort époustouflé (...) Marcus Malte est décidément un auteur étonnant, oscillant entre poésie, roman noir et épopée, il a l’art de surprendre et c’est un délice pour le lecteur. »

                          Alexandra Schwartzbrod, Libération

« Marcus Malte a du culot et une ambition bien placée. Son écriture ne cesse de changer selon les circonstances du roman, tantôt poétique et roulante, tantôt âpre et violente. L’auteur ouvre mille pistes et ne les referme jamais pour nous parler des chaos du monde et de son humanité effrayante. »

                                                   Christine Ferniot, Lire

« Le Garçon est un récit du ressenti, de l’émotion, une réflexion sur l’homme, le rapport au temps, à l’autre, au civilisé. Comment naît-on; comment devient-on; comment demeure-t-on homme ? Avec ses personnages qu’un souffle arrache, le conte d’apprentissage se fait histoire hypnotique, mélange hasardeux de philosophie, de poésie, de burlesque, de tragique, pour un exil au bout du monde et de soi-même, tout de demi-ton, à la fois lyrique et comme en sourdine. »

                           Julie Coutu, Le Matricule des Anges

« La langue est drue, les images d'une invention et d'une force fulgurantes. On passe du rire aux larmes dans ce magistral récit d'une découverte de l’épreuve du monde. »

                                Yves Viollier, La Vie

Avis de libraires

« Un tourbillon de mots qui nous envoûte, nous transporte vers une contemplation délicieuse. »            Géraldine, Le Hall du Livre, Nancy

« Dans une langue vibrante et sculptée, Marcus Malte nous donne à lire un roman prodigieux, mêlant à la fois la colère et l’indignation, l’innocence et la beauté. » Gaël, librairie Le Grenier, Dinan

« Un roman rare et précieux. »

Librairie L’Esprit Livre, Lyon

« Un chef-d’œuvre ciselé comme si l’écrivain travaillait du bois. » Julie, librairie des Batignolles

« Une lecture rare et inoubliable. »

Librairie-Café La Suite, Versailles

« Un texte captivant sur la quête de sens, un monde au bord de l’abîme, une langue radieuse. »

Hugo, librairie Nouvelle, Asnières

« Le Garçon éblouit par sa maîtrise et sa puissance. » Librairie Mille et une pages, Avranches

« Une écriture somptueuse pour un personnage inoubliable. »

Librairie Le Jardin des Lettres, Andernos

« Une fresque éblouissante qui offre une large palette d’émotions à son lecteur : fascination, tendresse et autres délices. »

Librairie Henri IV, Paris

« Le Garçon est un récit enchanteur, d’une rare beauté. (…) Unique ! » Librairie Folies d'Encre, Gagny

« Immense roman, à la sensualité prodigieuse, qui bouscule le lecteur, le menant par le bout de la curiosité, l’obligeant à s’immerger dans cette quête surprenante, insolente, aimante et terrifiante sans que jamais il pense à suspendre sa lecture. »

Librairie Tournez la page, Combourg

« C’est hard, gouleyant, romantique, atroce. Du grand art ! » Philippe, librairie Le Pavé du Canal, Montigny le Bretonneux

« Voici une formidable aventure humaine conjuguant la passion amoureuse et les affres de la guerre, avec la grâce d’une superbe écriture, intense et poétique qui offre au récit toute son ampleur et sa force. Quel talent ! »

Marie Morel, librairie Le Comptoir des Mots, Paris

« Une découverte du monde dans ce qu’il a de plus beau et de plus atroce, par un regard vierge et une bouche fermée. Un roman original, émouvant, tragique et drôle. On aimerait qu’il ne se termine pas. Magnifique ! » Librairie Page 189, Paris

« Très beau roman plein de fougue, de silence, de joie, de drames aussi… »

Librairie Dédicaces, Rueil-Malmaison

« Un fabuleux concerto de langue, pour construire un fabuleux roman. » Jean Milbergue, librairie Labyrinthes, Rambouillet

« L’écriture impeccable de Marcus Malte insuffle à son récit une dimension universelle. »

Librairie Le Carré des Mots, Toulon

« Impressionnant et captivant. Une écriture sublime. Un roman explosant et tranquille à la fois… » Maïté, librairie Le Roi Livre, Paris

« Ce roman est un chef-d’œuvre ! Un texte magnifique, poétique et tragique. » Sylvie Thomasson, Decitre Part-Dieu
 

« Un conte philosophique magnifique. » Aurélia, librairie La Rose des Vents, Dreux


« C'est immense ! »

Sylvia, librairie Au Coin des Mots Passants, Gap

« Laissez-vous porter par le charme incroyable de ce texte ! » Betty, librairie La Buissonnière, Yvetot

« Ce Marcus Malte fera date. » Librairie le Chant de la Terre, Pont-Saint-Esprit

« Poésie, tendresse, cruauté, violence et beauté. On retrouve tout cela dans l’écriture envoûtante de ce roman épique et indispensable. Trois temps forts, et c’est toute l’humanité qu’on a entre les mains. À lire absolument ! » Claire, Fnac La Défense

« C’est magnifique, jouissif, complètement addictif ! » Fabrice, librairie Pleine Page, Sélestat

« Un grand roman, profond et lumineux. » Sylvie, Fnac Nice

« Je suis subjuguée par cet univers. Tout simplement magnifique. » Évelyne, librairie Le Passage, Alençon

« Un roman magnifique, pur et bouleversant, à l’image du Garçon, cru mais jamais vulgaire, émouvant mais jamais larmoyant, servi par une écriture précise et ciselée. » Decitre Saint-Genis-Laval

© 2023 par Musique Classique. Créé avec Wix.com

  • w-facebook
  • Twitter Clean
  • w-youtube